La musique au cœur de nos actions

Présentation de l'Archet

Présentation de l'Archet / Définition de l'Archet

 
Description archet, plaque de tete, tete, meche de crins, baguette, garniture, virole, passant, pastille, poucette, hausse, bouton«Le violon, c’est l’archet», aurait dit Giovanni Battista Viotti, célèbre violoniste et compositeur (1755-1824). Une citation d’importance puisque c’est bien à l’utilisation d’un archet que l’on distingue les instruments de la famille du violon, ses cousins de par le monde ainsi que ses ancêtres au cours de l’histoire.


L’étymologie du mot archet est des plus évidentes, il vient du mot arc, et signifie littéralement petit arc. Outil conçu depuis les temps les plus primitifs, son évolution et son histoire sont passionnantes et vous aurez l’occasion de les découvrir sur ce site.


Aujourd’hui, nous nous intéresserons à l’archet moderne, indissociable compagnon du violon, tel qu’on le retrouve dans sa forme la plus courante. L’art de fabriquer des archets pour instruments à cordes se nomme archèterie et son artisan est l’archetier.

 

L’archet est une fine baguette de bois, garnie de crins de chevaux tendus d’une extrémité à l’autre, utilisée pour jouer du violon ainsi que d’autres instruments de la famille des cordes frottées. L’extrémité haute se nomme la tête ou pointe de l’archet, et l’autre extrémité, par laquelle on tient l’archet s’appelle le talon. 

 

Tete de l'archet, plaque, tete, meche de crins, baguette

A l’intérieur de la tête de l’archet se trouve la mortaise à laquelle sont fixés les crins de la mèche. La tête est recouverte d’une protection : la plaque de tête. Cette plaque est faite d’un matériau précieux : en ivoire de mammouth (fossile) ou ivoire d’éléphant sur les archets de haute qualité, on utilise également des nacres, de l’argent, de l’or ou des bois rares de forte densité (Pernambouc, Ebène). En raison de la rareté et la cherté des précédents matériaux, les têtes d’archets modernes peuvent être recouvertes de galalithe, un polymère dont l’aspect est assez proche de l’ivoire et qui se travaille de la même manière. 

 


Au talon de l’archet, la hausse est une partie amovible fixée par une longue vis insérée à l’intérieur de la baguette, dont l’extrémité est le bouton visible au bout de la tige. Ce bouton permet de régler la tension des crins en actionnant le mécanisme à vis et écrou, situé à l’intérieur de la hausse. Les crins passent dans la bague et sont enroulés autour d’une cale reliée à ce mécanisme. La tranche extérieure de la hausse est ornée d’un recouvrement de nacre ou d’un matériau proche. Les deux côtés de la hausse sont décorés d’une pastille de nacre ou d’un matériau précieux (argent, or, écaille de tortues, …). 

 

Poignee de larchet, baguette, garniture, meche de crins, poucette, hausse, pastille, vis, bouton, bague archet, plaque de nacre, cale, protege archet

Près de la hausse, le début de la baguette est entouré d’un petit coussinet de cuir que l’on nomme la poussette, qui permet une meilleure préhension de l’archet. Certaines poussettes peuvent être en galuchat (cuir de poisson) ou en peau de lézard. Vient ensuite la garniture, un fil de métal très fin, enroulé autour de la baguette sur une longueur d’environ  4 centimètres qui sert à protéger l’archet de l’usure ; sans elle, le bois finirait par se creuser. Elle permet également, d’équilibrer l’archet grâce à son poids.

 

Un archet mesure généralement 75 centimètres et son poids oscille entre 55 et 65 grammes. Il est traditionnellement fabriqué en bois de Pernambouc, ‘’Pernambuco’’, qui tient son nom d’une région du Nord-Est du Brésil où l’on trouve cette essence particulière.  C’est un bois rouge sombre, à la fois dense et flexible, idéal pour cet usage. Malheureusement, cette essence tend à se raréfier en raison de la déforestation du Brésil. D’autres essences de bois sont également utilisées dans la fabrication des archets tels que l’amourette (que l’on trouve en Guyane et au Nord du Brésil et qui tend également à se raréfier), le bois de fer ou le bois du Brésil. De nos jours, on utilise d’autres matières, telles que la fibre de carbone, dont on apprécie la flexibilité, la longévité et la résistance aux variations de températures et à l’humidité. 


La mèche de l’archet est constituée crins de chevaux. Les mèches modernes comptent environ 80 crins, mais elles ont pu être plus épaisses (entre 110 et 150 crins, voire plus). On utilise les crins d’étalons (non des juments) de Mongolie, de Sibérie, de Mandchourie. Il en existe de différentes couleurs, noir, brun, différentes variations de gris, des blonds ou blancs. Les crins blancs sont les plus utilisés car ils seraient ‘’plus doux pour les archets’’. Le crin de cheval est jugé irremplaçable pour le jeu musical même si certaines fibres modernes sont jugées acceptables pour l’apprentissage. 

 

La colophane, archet

L’archet ne peut être utilisé sans la colophane. En effet, au naturel, les crins seraient trop lisses et ne produiraient pas de son. On enduit donc, les crins de l’archet de colophane afin que les cordes vibrent lorsqu’on les frotte.


La colophane est une résine de pin qui tire son nom de Colophon en Asie Mineure et se présente sous forme d’un petit bloc. Il en existe plusieurs types, avec des composants divers, certaines sont plus dures (et sont utilisées pour le violon), d’autres sont plus tendres.


Sa couleur changera en fonction de sa composition, d'une couleur ambre claire, elle pourra atteindre des teintes allant jusqu’au noir.



Prochain article: Petite histoire du Violon


Et, si vous souhaitez vous exercer au violon populaire, vous trouverez des partitions d'études pour violon sur le site de la Radio du Violon et de la Musique Universelle:
> Ananta Violin - Etudes pour violon